Cadre et évolution de l’enfant

Comment aider son enfant à grandir ?

Enfant - Education des parents, sécurité et aide à l'autonomie

Les parents sécurisent l'avenir de leur enfant - © aragami - Fotolia

L’enfant dès sa naissance doit être considéré comme un individu à part entière.

En effet, le bébé doit pouvoir développer sa personnalité dans des conditions adaptées et un environnement sein.
Les parents ne pourront pas lui choisir un métier ou dicter précisément sa vie. Ils pourront au mieux le guider vers ce qu’ils pensent être positif.

Ils doivent avant tout l’aider à atteindre l’autonomie et à devenir citoyen.

Pour cela, il est important de définir des limites permettant de sécuriser son évolution et renforcer son caractère.

Sécuriser l’environnement

La priorité absolue étant de veiller à ce qu’il n’arrive aucun accident à un enfant, il est important de prévoir les éventuels risques. Le site Les accidents domestiques recense 2000 incidents par jour impliquant des enfants de moins de 6 ans pris en charge par les services d’urgence.

Une surveillance constante n’est pas forcément suffisante. Les mésaventures peuvent arriver sous nos yeux sans que nous ayons le temps de réagir.

Il faut limiter les accès aux zones dangereuses : escalier, mobilier instable, placard rempli de produits nocifs. Un enfant curieux en recherche constante de découverte peut surprendre en bien comme en mal. Il faut également penser aux situations moins évidentes : les coins de table, les petits objets qui peuvent être avalés, l’étouffement ou étranglement avec les sacs, cordes ou tissus, etc. L’Inpes a établi une liste non exhaustive d’instructions qui permettent de réduire les risques d’accidents domestiques.

Pour faciliter la prévention, il faut prendre le temps systématiquement d’expliquer à son enfant les dangers. Ces explications répétées lui permettront d’apprendre à connaitre le risque et mieux l’évaluer. A contrario, il est intéressant de responsabiliser l’enfant dès son plus jeune age en lui laissant accès à ses jouets, à ses livres, à ses vêtements.

Placer à la portée de l’enfant les objets adaptés

Rangements adaptés - © poligonchik - Fotolia.com

Les objets, principalement les jouets, adaptés à l’enfant peuvent être rangés sur de petits mobiliers, de simples étagères, à une hauteur facilement accesible par l’enfant. Il est important de toujours prévoir les dangers : par exemple, penser à placer au plus bas ou à retirer les objets lourds qui peuvent s’avérer dangereux en chutant.

Avec un environnement adapté à l’enfant, celui-ci peut librement choisir ses activités ou ses jeux. Il évolue de manière plus naturelle. Après avoir utilisé les objets, il apprendra également à les ranger.

Dans l’apprentissage, l’enfant ne doit pas être bloqué, en particulier lorsqu’il souhaite participer. Il s’intéresse souvent aux activités des parents. Dans le cas où les conditions le permettent, il est conseillé de l’impliquer. Il peut par exemple avec sa propre initiative participer aux tâches ménagères. Pourquoi ne pas prévoir de ce fait un petit balai qu’il manipulera aisément ?

Limiter les dérives

L’enfant expérimente et teste les limites établies par les parents. Ceux-ci doivent savoir être fermes en ne laissant aucune place à l’ambiguïté et dire « non » lorsque cela est nécessaire. La frustration pour l’enfant est aussi instructive et formatrice pour son avenir lorsque chaque décision positive ou négative est juste.

Une vie comporte toujours ses phases de bonheurs ainsi que ses périodes de déceptions. L’objectif de correctement cadrer son enfant lui permettra d’acquérir un caractère et de mieux le préparer à gérer les différentes situations au cours de sa propre vie. La patiente est une vertu de l’éducation : l’apprentissage n’étant pas immédiat mais plutôt progressif, l’enfant renouvelle constament les expériences. A chaque limite testée, il sera nécessaire de réitérer le « non » autant de fois que cela est nécessaire et d’expliquer la raison du refus.

Il peut être facile d’user du chantage. Cela est significatif avec l’emploi du « sinon ». Le chantage peut parfois s’avérer efficace en stoppant l’enfant. Toutefois, cette facilité n’est pas éducative. Elle ne remplace pas une explication nécessaire à l’enfant. Elle repousse temporairement une tentative, voir même devenir une solution inefficace. Le « sinon » doit simplement être une alternative à une autre proposition.

De la même manière, la fessée ne sera jamais une solution pour arrêter l’enfant. Cela serait en premier lieu justifier une certaine violence quelle que soit l’intensité de l’action commise. Comment expliquer par la suite à son enfant l’acte néfaste de taper une autre personne ? Par ailleurs, la fessée n’est pas explicative ; elle met en évidence un rapport de force physique et de soumission qui ne facilite pas l’épanouissement.

Chaque parent doit répondre d’une voix unique et ne laisser place à aucune divergence même par compassion. En effet, chaque avis contradictoire apparaît comme une ouverture possible pour l’enfant. Celui-ci se réfugiera forcément auprès du parti qui lui est favorable et lui donnera raison.

Il arrive qu’un enfant enfreigne une règle en usant de malice, parfois dans une situation cocasse. Bien que naturellement cela puisse prêter à sourire ou à rire, la finalité de l’action commise doit être relevée et corrigée. Le rire ne doit pas transparaître pour éviter toute confusion chez l’enfant et ne pas le conforter sur la possibilité de transgresser à l’aide de pitreries.

Les limites fixées aux personnes en bas ages doivent être justifiées pour éviter les risques encourus, les dégradations irréversibles, ou permettre l’acquisition de vertus tel que le respect d’autrui, la politesse. C’est dans ses différentes perspectives que chaque débordement doit être mesuré et expliqué.

Partager du temps avec son enfant : les soins, les jeux, les découvertes

Complicité d'un père avec son bébé - © unguryanu - Fotolia.com

Pour aider son enfant à évoluer, il faut avant tout partager une grande partie de son temps disponible avec lui. Cela comprend des temps de soin. Le bébé aprécie les attentions qui lui sont ainsi portées aussi bien par le père que par la mère. Il est important que chacun puisse participer équitablement : ne pas retrouver une configuration où la mère prend toute la place ; ou bien encore la configuration caricaturale du père aux abonnés absent.

Le jeu permet d’aborder la vie dans un cadre non stricte souvent ludique. Au travers des jouets, le bébé découvre les formes, les matières, l’interaction, les lois physiques et bien d’autres aspects positifs à sa croissance. Il est important de respecter les étapes d’évolution de l’enfant. Des ages indicatifs sont systématiquement notifiés sur chaque jouet vendu. Cela peut être mentionné dans un souci de sécurité ou simplement indicatif pour un niveau d’apprentissage. Rien ne sert de trop s’écarter de cet indicateur.

Il ne faut pas hésiter à faire découvrir le monde. Les promenades permettent la découverte de la nature ou de la civilisation. Au travers de ces sorties, l’enfant gagne en assurance. En complément de la visite, les commentaires l’aide à comprendre et apréhender l’espace, le monde.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>